Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

PUNIQUES


PUNIQUES (guerres). Nom donné aux trois guerres qui opposèrent Rome et Carthage entre 264 et 146 av. J.-C. et qui se terminèrent par la ruine de la cité africaine.

La 1ère guerre eut pour théâtre la Sicile que convoitait Rome et qui avait été en partie conquise par Carthage. Les Romains commencèrent par vaincre le roi de Syracuse Hiéron II le Jeune, allié des Carthaginois, à Centuripæ, à l’ouest de Catane, en 263 av. J.-C. Ils vainquirent ensuite les Carthaginois à Agrigente en 262 av. J.-C. En 260 av. J.-C., ils remportèrent leur 1ère victoire navale sur la flotte d’Hamilcar à Milazzo. Ils récidivèrent au large du cap Ecnome, au sud de la Sicile, en battant la flotte d’Hannon le Grand en 256 av. J.-C. En 249 av. J.-C., le général carthaginois Adherbal triompha de la flotte du consul romain Claudius Pulcher à la bataille de Drepanon, à l’extrémité de la côte sicilienne occidentale. Ce fut enfin la grande bataille navale d’Égates où, en triomphant d’Hannon et d’Hamilcar, en 241 av. J.-C., les Romains mirent fin à cette guerre qui avait duré dix-huit ans. Les Carthaginois durent renoncer à la Sicile.

La 2e guerre (218-201 av. J.-C.) commença par la grande offensive d’Hannibal qui, traversant la Gaule et les Alpes, marcha sur l’Italie et remporta les quatre grandes victoires suivantes :

  • Le Tessin (affluent du Pô) : victoire sur le consul Scipion l’Africain en automne 218 av. J.-C. ;
  • Trébie (autre affluent du Pô) : victoire sur le consul Tiberius Sempronius Longus en automne 218 av. J.-C. ;
  • Trasimène (lac situé en Ombrie, à l’ouest de Pérouse) : victoire sur le consul Caius Flaminius Nepos le 23 juin 217 av. J.-C. ;
  • Cannes (dans les Pouilles) : victoire sur les consuls Paul Émile et Varron le 2 août 216 av. J.-C.

Commençant à manquer de moyens, Hannibal, qui s’était emparé de Capoue, hésita de marcher sur Rome. Les Romains reprirent courage. En 216 et 215 av. J.-C., le général Marcus Claudius Marcellus, surnommé « l’épée de Rome », vainquit Hannibal à deux reprises à Nola, en Campanie. Dès 212 av. J.-C., les Romains allèrent de succès en succès, reconquérant une à une les villes prises par les Carthaginois. En Espagne, à Bæcula, Scipion l’Africain vainquit Hasdrubal Barca, frère d’Hannibal, en 208 av. J.-C. En été 207 av. J.-C., le consul Caius Claudius Nero gagna sur Hasdrubal la bataille du Métaure (fleuve d’Italie centrale) alors qu’il tentait de venir porter secours à son frère ; Hasdrubal fut tué dans la bataille et Nero fit jeter sa tête dans le camp d’Hannibal. Ce dernier fut rappelé d’Italie. Les Romains décidèrent alors de frapper un grand coup : ils envoyèrent en Afrique une armée conduite par Scipion l’Africain qui remporta sur Hannibal la victoire décisive de Zama, au sud-ouest de Carthage, à la fin de l’été 202 av. J.-C. Carthage dut accepter une paix humiliante qui l’obligeait à livrer aux Romains l’Espagne, la Sicile et la presque totalité de sa flotte.

La 3e guerre (149-146 av. J.-C.) fut décisive. Sous prétexte que Carthage faisait la guerre à Masinissa, roi des Numides orientaux allié de Rome, les légions romaines déferlèrent sur Carthage et en firent le siège. Malgré la résistance héroïque des Carthaginois, la ville fut détruite de fond en comble en 146 av. J.-C.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site