Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

SOUMANGOUROU KANTÉ


SOUMANGOUROU KANTÉ. Roi du Sosso (région du Koulikoro, au Mali) (vers 1203 – Kirina, Mali 1235). Il fut vaincu et tué par le roi du Mali Soundiata Keita à la bataille de Kirina (vaste plaine située au centre du Mandé, ancien grand empire d’Afrique occidentale) en 1235.

Partager sur :

Vos réactions (19)

  • Lien vers le commentaire Konaté Adama lundi 26 octobre 2020 00:30 Posté par Konaté Adama

    Nous faire parvenir la vérité sur ce roi

  • Lien vers le commentaire Ibrahim Soumahoro lundi 19 octobre 2020 13:11 Posté par Ibrahim Soumahoro

    Je suis descendant de Soumahoro Kante

    J aimerais savoir la signification du nom. Soumahoro

  • Lien vers le commentaire Camara jeudi 08 octobre 2020 18:53 Posté par Camara

    J'étais convaincu qu'une partie de l'histoire du Manding était altérée. Sosso balla Balafon sacré de Samaoro Diarasso né Bandjougou Diarasso a réussi à vaincre le temps on aurait trouvé la tombe du grand conquérant éternel, le Jules César d'Afrique Soundiata kèta.

  • Lien vers le commentaire Keïta Kalfa mercredi 30 septembre 2020 20:01 Posté par Keïta Kalfa

    Chaloupe, j’ai bien lu votre narration et je la trouve truffée de trop d’incohérences. On se plais bien à la lire mais à la fin on se retrouve dans l’histoire que vous cherchez à contester.

  • Lien vers le commentaire Chako jeudi 04 juin 2020 05:25 Posté par Chako

    Bonjour,
    Soumaoro KANTE de son vrai nom Bandiougou DIARISSO, fut celui qui fonda l'empire du Mali par une politique d'industrialisation.
    Au tout début c'était l'empire du Ghana (ou empire du Ouagadou) qui a existé entre le 3e et le 13e siècle, sa capitale était Koumbi-Saleh. L'empire s'est développé par l'exportation de l'or et du sel. Le nom Ghana vient du sonninké nwana qui signifie « héros / guerrier ». Le nom Accra (capital) vient du Soninké "Ôkara" signifiant (Chez nous). Et Wagadougou ou Ouagadougou veut dire ville des Wagués (qui est une etnie des sarakolés).

    En 734, les premiers arabo-berbères pénètrent au Ghana, où les souverains soninkés sont au pouvoir. L’occupation du Maghreb par les Arabes favorise le trafic de l’or et des esclaves entre le Ghana et le Sijilmassa (était une importante ville du Maroc fondée en 757 qui joua dès le VIIIᵉ siècle un rôle important dans le commerce transsaharien), et du même coup, son expansion et sa richesse.

    Le roi soninké ou (sarakolé) en la personne de Kaya Makan CISSE faisait des traites avec les arabes. ces traites concernaient l'exploitation de l'or, du sel, de l'esclavage et du viol et vol.

    Face à ce traitement inhumain qu'infligeaient le royaume de Ouagadou et les arabes, Soumaoro Kanté fut appelle à des tribus pour qu'ils s'unissent afin de combattre le pouvoir de Kaya Makan CISSE.
    Soumaoro s'empara du pouvoir de Ouagadou en 1203. Cette même année, il entama une vaste organisation dans plusieurs domaines, tels que:
    - Dans l'industrie: Il se dit qu'une armée sans moyens de combat (armements et moyens) ne pourra pas longtemps garder une victoire. Pour ce faire il mobilisa beaucoup de monde dans le domaine de la forge (ce qui lui vaut sa qualification comme forgeron),
    - Dans le domaine de l'agriculture: Il se dit qu'une armée qui a faim (sans moyens de culture) ne pourra pas longtemps garder une victoire. pour ce faire il mobilisa beaucoup de monde dans le domaine de la forge (ce qui lui vaut sa qualification comme forgeron),
    - Dans le domaine judiciaire: En commun avec son peuple, ils mettent en place une charte qu'on appelle charte de manden qui abolit l'esclavage, condamne la traitrise, encourage les bonnes mœurs, interdisent la pratique des griots (qui était pour eux un moyen de ne pas travailler, mais de se faire prendre en charge par quelqu'un d'autre),
    - Dans le domaine éducatif: Il se dit qu'une armée sans instruction ne pourra pas face à plus fort qu'elle développer de stratégies pouvant lui procurer une victoire,
    - Dans le domaine de l'élevage: Ilse dit qu'une armée sans moyen logistique (chevaux) ne pourra pas ni conserver son espace ni conquérir d'autre. Pour ce faire il entama de vaste programme d'élevage de chevaux et obtint un résultat qui dépasse toutes les attentes. Ce qui vaut le nom de son quartier général SOSSO, c'est à dire la maison des chevaux, en prononciation rapide sow ka so ou sosso,
    - Dans le domaine territoriale: Il se dit qu'un pouvoir qui n'a pas la maitrise de son territoire ne sortira jamais de l'esclavage. Il interdit son territoire aux arabes en règlementant ses relations avec eux.

    Pourquoi les griots ne parlent pas de Soumaoro?
    Chaque ethnie a sa politique ou pratique. Pour les malinkés c'est faire la communication, la publicité ou le commentaire de l'autre ou pour l'autre en se mettant à son service et en retour ce dernier le prend en charge. Ce fait, les malinkés étaient habitués avec les soninkés et les arabes, raison pour laquelle quand Soumaoro a chassé les arabes ils ont eu du mal à s'adapter à la nouvelle politique (de Soumaoro) qui était basé sur le développement humain, la morale et l'éthique.
    Durant vingt ans les malinkés habitués à servir leurs maitres ou (diatigui) se cachaient de temps en temps à s'adonner à leur pratique, ce qui leurs valait de comparution devant la charia. A neuf reprises (Kamba si ka, niani niani, koun koun ba, bantaban, etc), les griots malinkés poussés et armés par les arabes contre soumaoro perdent la batail. ils envisagent de donner une femme à Soumaoro pour le corrompre en se disant qu'un lien de mariage avec le roi leur permettront d'avoir quelques privilèges. A chaque fois qu'ils sont pris par la charia ils délèguent pour venir supplier Soumaoro de leurs pardonner et ce dernier de répondre à la délégation des griots que ce n'est pas lui, "ce n'est pas ma voix" mais la charia, cela lui a valu le titre de KANTE (ne kan tè, ce n'est pas ma voix).
    Quand Soumaoro est devenu vieux, c'est son neveu Soumaba CISSE dit Fakoly (son général d'armée) prend le pouvoir et s'empara en même temps de la femme malinké griotte vers 1235. C'est pendant le règne de Fakoly que les malinkés se rapprochent beaucoup du pouvoir à cause de leur sœur (tourouman) que fakoly hérita de Soumaoro. Avec ce dernier les frères de Tourouman tissent un lien solide de fraternité qui aboutisse à une souplesse des mesures mises en place par la charia, ce qui permit aux malinkés de renouer avec leurs maîtres les arabes petit à petit. Voyant que Fakoly n'était pas comme son oncle en matière de rigueur et d'éthique, ils parviennent à faire détourner ce dernier des principes de son oncle Soumaoro qui accepta de disloquer son armée que lui a laissé son oncle en héritage pour permettre aux arabes de revenir sur le territoire de soumaoro.
    Pour disloquer l'armée, Fakoly devait informer ses différents chefs de guerres, certains accepta, d'autres refusèrent. les opposants furent combattus par les malinkés et les fiels a lui même (C'est cette batail que les malinkés griots appellent la batail de Kirina où ils mentent qu'un Soudjata imaginaire à combattu Soumaoro).
    Avec la dislocation de l'armée de Soumaoro, les malinkés griots avec Fakoly constituèrent une autre armée qui était tout sauf une armée combattante car l'objectif était de se séparer des principes de Soumaoro qui était de combattre l'esclavage, la traitrise, le vole, le viol et les mauvaises mœurs.
    Donc avec armée sans conviction, Fakoly et les malinkés s'adonnèrent à tout ce que les arabes leurs demandaient de faire et petit à petit le territoire est devenu le quartier libre des arabes.
    Après la mort de Fakoly, les arabes déjà chouchoutés, et installés par les malinkés grâce aux dévouement de Tourouman (sœur des malinkés) vont exiger à ce que cette dernière prenne sa part d'héritage (Ka tiè ta ou kè ta ou keïta) au pouvoir de son mari Fakoly.
    C'est ainsi que fut organiser une grande assise que les malinkés ont appelés "Kouroukan fouka" où au cour de laquelle fut introniser un certain Soudjata membre de la famille de la veuve de Fakoly et de Soumaoro.
    Les recommandations faites par les arabes pour cette assisse étaient ceux-ci:
    - Donner le pouvoir à un membre de l'héritière (sœur des malinkés),
    - Faire partir du pouvoir tous les opposants de la politique de Soumaoro,
    - Ecarter du pouvoir tous les fidèles de la politique de Soumaoro,
    - Mettre en place une stratégie de communication qui fera de vous les victorieux de la batail, qui diabolisera la politique de Soumaoro KANTE, qui vous permettra d'avoir beaucoup de sympathisants, qui vous fera craindre,
    - De vous considérer comme les seules représentants de nous les arabes vos maîtres avec le titre de "HORON" (noble),
    - De faire des fidèles de Soumaoro des personnes ressources,
    - De faire des autres malinkés des communicateurs dévoués à notre cause.

    Voilà pourquoi la majorité des griots surtout malinkés ne peuvent pas ou ne parle pas de Soumaoro KANTE, parce que la stratégie de communication qui a été mis en place n'avait d'autre objectif que de désinformer sur la paternité de l'histoire. Les griots qui avaient comme mission de désinformer devaient jurer de ne révéler la vérité dans le cadre d'un secte (komo) en tuant un animal qu'on versait le sang sur un fétiche.
    Donc tu n'entendra jamais de leur bouche que Soumaoro fut le premier abolitionniste de l'esclavage, qu'il régna durant 22 ans au cour de laquelle il agrandit son territoire aboutissant à la création de l'empire manding, qu'il fonda l'empire par l'industrialisation. Qu'il fut qualifié de "ban ma la" (refuser aux maîtres) ou "ban manan" ou "bambara" c'est à dire celui qui refusa de se soumettre à la dictature des Soninnkés ou "maraka".

    Nota bene:
    - le nom KOUYATE à été donné par Soumaoro à un frère de sa femme Niangouman doua ou bala fo sèkè ou balafaséké,
    - Le nom al Bilal Soudan (terre des hommes noirs) à été donné par les arabes,
    - Le titre Horon (noble) à été donné à certains malinkés comme pris de la trahison,
    - Les familles fondatrices de Bamako sont en majorité d'origines arabe,
    - Les soraka (maures) viennet de Bassora une ville irakienne.

    Soumaoro KANTE aurait dit qu'à chaque fois qu'un KEITA viendrait au pouvoir et qu'il se réclame de Soundjata finirait son règne dans l'agonie.

    Soumaoro KANTE aurait dit que tant que ses descendants ne jurent par son nom mais de celui de soudjata, qu'ils resteront longtemps dans l'esclavage et auront du mal à être soutenu dans leur bonne action.

    Soumaoro KANTE aurait dit que tant que le peuple ne le reconnait et en même temps que pouvoir est entrain d'être gérer par un descendant de Soudjata, qu'il est possible que le territoire soit partagé.

  • Lien vers le commentaire Coulibaly VNC mercredi 04 mars 2020 00:29 Posté par Coulibaly VNC

    Bonsoir, nous avons besoins de connaître la vraie version dé Soumangourou surtout ses bienfaits dans l’histoire, merci

  • Lien vers le commentaire Kante Ibrahim mardi 22 octobre 2019 03:18 Posté par Kante Ibrahim

    L'histoire de soumangourou kante a était enseigné par les griots de mandé ce pour ce la, qu'il ne parle pas les bon travail qu'il faisait

  • Lien vers le commentaire MOHAMED LAMINE KANTE mardi 30 juillet 2019 14:33 Posté par MOHAMED LAMINE KANTE

    JE SUIS KANTE MOHAMED LAMINE LE DECENDANT DIRECTE DE SOUMAORO KANTE ET DE SOUNDIATA KEITA DU COTE MATERNEL JE SUIS DE LA GUINEE ET PRECISEMENT KANTEYDOU BALLANDOUGOUBA
    MAIS POUR QUOI LES HISTORIEN NE PARLE T-ILS PAS DU BIEN SOUMAGOUROU KANTE ? OU BIEN LUI C'EST SEULEMENT LE MAL IL A FAIS

  • Lien vers le commentaire FAKOLY vendredi 05 avril 2019 08:44 Posté par FAKOLY

    Bonjour a tous moi je suis le descendant de FAKOLY,a titre de rappel SOUMANGOUROU KANTE a ete vaincu par SOUNDIATA grâce FAKOLY

  • Lien vers le commentaire hangatastudio samedi 12 janvier 2019 19:18 Posté par hangatastudio

    Bonjour,

    Nous sommes entrain de faire une animation sur l'histoire sur soumangourou Kanté. Je prierai tout ceux connaissant ses descendants et connaissant une version de l'histoire. de me contacter via mail au Hangatastudio@gmail.com

Réagissez

Rechercher un document sur le site