Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

KIRGENER


KIRGENER (Joseph). Général français du génie (Paris 1766 – Reichenbach, aujourd’hui Dzierzoniow, Pologne 1813). Lieutenant en 1793, puis capitaine, il se distingua à la bataille de Quiberon le 22 juillet 1795 : victoire du général Hoche sur 3 000 Anglais et émigrés français commandés par le comte Joseph de Puisaye et sir John Borlasse Warren ; il eut un bras cassé dans la bataille. Rétabli, il participa à la bataille de Neuwied, en Rhénanie-Palatinat, qui vit la victoire des Français, commandés par Hoche, sur les Autrichiens, le 18 avril 1797. En Italie, il s’illustra à :

  • Montebello della battaglia (9 juin 1800, province de Pavie) : victoire des généraux Lannes et Victor sur les Autrichiens du baron Ott ;
  • Marengo (14 juin 1800, au Piémont, près d’Alessandria) : victoire de Bonaparte sur les Autrichiens, commandés par le baron Melas.

Général de brigade, il combattit à :

  • Austerlitz (2 décembre 1805, en Moravie, près de Brno) ;
  • Iéna (14 octobre 1806, en Thuringe, sur la Saale) : victoire de Napoléon Ier sur les Saxons et les Prussiens ;
  • Eylau (7 et 8 février 1807, en Russie, près de Kœnisberg) : victoire de Napoléon sur les Russes et sur les Prussiens.

Il fut fait baron de l’Empire en 1807. Il combattit en Espagne. En 1810, il commanda le génie de la Garde. Général de division en 1813, il fut tué d’un coup de boulet à la bataille de Reichenbach, en Silésie (aujourd’hui Dzierzoniow, en Pologne), le 22 mai 1813 (victoire de Napoléon sur les Russes).

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site