Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

CHAMORIN


CHAMORIN (Vital-Joachim, baron). Général français (Bonnelles, Seine-et-Oise 1773 – Campo-Mayor, Portugal 1811). Engagé volontaire en 1788, caporal en 1792, il combattit aux armées des Alpes, des Pyrénées-Orientales, du Rhin et d’Italie. Adjudant en 1793, puis successivement sous-lieutenant, capitaine, il fut blessé à la bataille de Montebello della Battaglia (9 juin 1800, en Lombardie) : victoire du général Lannes sur les Autrichiens. Il se distingua à Marengo (14 juin 1800, au Piémont, près d’Alessandria) : victoire de Bonaparte sur les Autrichiens. Chef d’escadron, il suivit le général Watrin à Saint-Domingue. De retour en France, il entra dans les grenadiers à cheval de la Garde impériale et s’illustra particulièrement aux grandes batailles suivantes :

  • Austerlitz (2 décembre 1805, en Moravie, près de Brno) ;
  • Iéna (14 octobre 1806, en Thuringe, sur la Saale) : victoire de Napoléon Ier sur les Saxons et les Prussiens ;
  • Eylau (7 et 8 février 1807, dans l’ancienne Prusse-Orientale, près de Kœnigsberg) : victoire de Napoléon sur les Russes et sur les Prussiens.

Il fut nommé colonel de cavalerie en 1807 et se distingua encore à la bataille de Friedland (14 juin 1807, dans l’ancienne Prusse-Orientale) : victoire de Napoléon sur les Russes. Il fut ensuite envoyé en Espagne et participa notamment aux batailles de :

  • Burgos (10 novembre 1808, en Castilla-León) : victoire du maréchal Soult sur l’armée espagnole d’Estrémadure ;
  • Tudela (23 novembre 1808, au sud de Pampelune, sur l’Èbre) : victoire de Lannes sur les Espagnols des armées d’Andalousie et d’Aragon.

Fait baron de l’Empire en 1809, il se distingua à la bataille de Medellin (28 mars 1809 : victoire du maréchal Victor sur les Espagnols commandés par le général Gregorio de La Cuesta), à celle de Talavera de la Reina (28 juillet 1809, en Castilla-La Mancha, sur le Tage : victoire des Espagnols et des Britanniques, commandés par Wellington, sur le roi Joseph Bonaparte et les maréchaux Jourdan et Victor) et enfin à Ocaña (18 novembre 1809, à l’est de Tolède : victoire des maréchaux Soult et Mortier sur les Espagnols). Fait général le 5 mars 1811, il périt trois semaines plus tard dans un combat à Campo-Mayor, au Portugal, contre les Anglo-Portugais de lord Beresford.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site