Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

BURGOS


BURGOS. Ville d’Espagne, en Castilla-León, à l’ouest des monts Ibériques. Victoire du maréchal Nicolas-Jean-de-Dieu Soult, duc de Dalmatie, aidé du maréchal Jean-Baptiste Bessières, futur duc d’Istrie, sur l’armée espagnole d’Estrémadure commandée par le marquis de Belvedère, le 10 novembre 1808. L’armée espagnole comportait 11 000 hommes d’infanterie et 1 150 de cavalerie auxquels venaient s’ajouter 7 000 paysans armés. Les généraux Henri-François-Marie Charpentier, Antoine-Charles Lasalle, Georges Mouton, futur comte de Lobau, et Jean-Pierre-François Bonet participèrent à la bataille, ainsi que Marie-Étienne de Barbot, futur lieutenant général, le futur général de division Michel-Sylvestre Brayer, le futur général de cavalerie Louis-Pierre-Aimé Chastel, le colonel Claude-Étienne Michel, futur général de division, et le futur général de brigade Vital-Joachim Chamorin. Les Espagnols eurent 3 000 hommes tués ou blessés et laissèrent 5 000 prisonniers, dont plusieurs généraux et officiers supérieurs. Ils laissèrent sur le champ de bataille vingt pièces de canon, trente caissons et douze drapeaux. Les Français devaient abandonner Burgos aux Anglais en septembre 1812.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site