Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

323 av. J.-C. Le début de la guerre lamiaque


Après la disparition d'Alexandre le Grand, la Grèce ne tarda pas à se soulever à l'instigation d'Athènes. Hypéride, Léosthène et Démosthène parvinrent à former une grande coalition de tous les peuples de la Grèce centrale et du Péloponnèse, à l'exception de Sparte. Les hostilités commencèrent par la bataille qui eut lieu devant la cité de Lamia, en Thessalie, où le stratège Léosthène vainquit Antipatros, lieutenant d'Alexandre, qui dut s'enfermer dans la ville qui donna son nom à cette guerre, dite lamiaque.

Après avoir été dégagé par une armée de secours commandée par Cratère, Antipatros et son sauveur devaient battre ultérieurement les Athéniens et les Étoliens à la bataille décisive de Crannon, en 322 av. J.-C. Ainsi se termina la guerre lamiaque dont les conséquences furent dures pour Athènes : Antipatros lui imposa une garnison macédonienne ; il exigea que lui furent livrés Démosthène et Hypéride (Léosthène ayant péri devant Lamia) ; Hypéride fut exécuté, tandis que Démosthène se suicidait.

La révolte des Grecs avait été brisée. Les lieutenants d'Alexandre, les diadoques, allaient enfin pouvoir en découdre entre eux pour se partager l'empire.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site