Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

780 Charlemagne bat l'Enfant blanc


Dès le début de son règne, Charlemagne savait qu'il n'aurait pas fini d'en découdre avec ces païens de Saxons qui menaçaient l'Austrasie. En 772, il pensa les intimider en détruisant la colonne d'Irminsul, leur idole, placée sur la montagne fortifiée d'Ehresbourg, près de Paderborn ; mais cela ne suffit pas : en 778, un certain Widukind souleva ses compatriotes qui entreprirent de brûler des sanctuaires, de massacrer des prêtres. Les Saxons exercèrent même leurs ravages jusque devant Cologne et Coblence. La riposte de Charlemagne ne tarda pas ; cette fois, il entra vraiment en guerre. En 780, à Bucholz, près de l'actuelle frontière tchèque, Charlemagne donna une bonne fessée à Widukind, l'Enfant blanc. Il devait de nouveau vaincre Widukind trois ans plus tard à Detmold, au pied du Teutoburger Wald. Widukind se soumit enfin et accepta le baptême en 785.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site