Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

BARBANÈGRE


BARBANÈGRE (Joseph). Général français (Pontacq, Basses-Pyrénées 1772 – Paris 1830). Il fut d’abord marin, puis capitaine d’infanterie sous la Révolution. Il se battit héroïquement à :

  • Austerlitz (2 décembre 1805, en Moravie, près de Brno) ;
  • Auerstedt (14 octobre 1806, en Saxe-Anhalt, au nord d’Iéna : victoire du maréchal Davout sur les Prussiens) ;
  • Eylau (7 et 8 février 1807 : victoire de Napoléon Ier sur les Russes).

Fait général de brigade en 1809, il participa à la bataille d’Eckmühl, en Bavière, le 22 avril 1809, et, le lendemain, à celle de Ratisbonne : victoires de Napoléon sur l’archiduc d’Autriche Charles de Habsbourg. Il contribua puissamment à la victoire de Napoléon à Wagram, au nord-est de Vienne, sur les Autrichiens, les 5 et 6 juillet 1809. Il reçut deux coups de feu à Krasnoë en 1812. Pendant les Cent-Jours, il fut nommé commandant de la place d’Huningue où, avec 134 hommes, il tint tête à l’armée de l’archiduc Jean qui lui accorda les honneurs de la guerre.

IconographieLa Reddition de Huningue, tableau d'Édouard Detaille, 1892.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site