Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

WISSEMBOURG


WISSEMBOURG. Ville du département français du Bas-Rhin, sur la Lauter, tout près de la frontière allemande. Au début de la guerre franco-allemande de 1870, 1ère victoire des Prussiens, commandés par le prince royal Frédéric-Charles, sur le maréchal Edme-Patrice-Maurice de Mac-Mahon, duc de Magenta, commandant le 1er corps de l’armée du Rhin, le 4 août 1870. Mac-Mahon effectua une retraite sur Climbach avant d’être à nouveau défait à Frœschwiller, les 5 et 6 août. Participèrent notamment à cette bataille de Wissembourg :

  • du côté français : le général Abel Douay, qui fut mortellement blessé, le général Jean Pellé, le général Louis-François-Charles Pelletier de Montmarie, le général de cavalerie Achille-Armand de Laroche-Tourteau de Septeuil et le colonel Marie-Louis-Antonin Viel de Lunas, marquis d’Espeuilles, futur général ; un régiment de tirailleurs algériens s’illustra particulièrement ;
  • du côté prussien : le général Friedrich von Bothmer, qui commandait une division bavaroise, et le général August von Werder, qui commandait une division badoise et une division wurtembergeoise.

Les Prussiens perdirent 1 460 hommes et quatre-vingt-onze officiers. Ils firent 1 000 prisonniers et prirent un canon. Leur victoire leur livrait l’entrée de l’Alsace.

Bibliographie :

  • Taxile Delord, Histoire du Second Empire, Paris, Londres, New York, G. Baillière, 1876, tome VI ;
  • Alfred-Oscar Wachter, La guerre franco-allemande de 1870-1871, Paris, L. Baudoin, 1895, tome Ier ;
  • C. Sarazin, Récits sur la dernière guerre franco-allemande (du 17 juillet 1870 au 10 février 1871). Wissembourg - Froeschwiller (Reichshoffen ou Woerth) - Sedan - Siège de Paris, Berger-Levrault, 1887 ;
  • Adhémar de Chalus, Guerre franco-allemande de 1870-71 : Wissembourg - Frœschwiller - Retraite sur Chalons, Librairie Marion, Morel et Cie, Besançon, L. Baudoin et Cie, Paris, 1882.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site