Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

FRŒSCHWILLER


FRŒSCHWILLER. Commune du département français du Bas-Rhin, près de Wissembourg. Victoire des Prussiens sur les Français du maréchal Edme-Patrice-Maurice de Mac-Mahon, duc de Magenta, commandant le 1er corps de l’armée du Rhin, les 5 et 6 août 1870. Après la défaite de Wissembourg, l’armée française, sous le commandement de Mac-Mahon, espérant couvrir les routes de Bitche, Saverne et Haguenau, fut concentrée à Frœschwiller, tandis que les troupes du prince royal de Prusse, le Kronprinz, futur Frédéric III, commandant la IIIe armée (125 500 hommes et 312 pièces de canon), occupaient Wœrth. Cette défaite entraîna l’occupation de l’Alsace par les Prussiens. Mac-Mahon ne disposait que de 46 500 hommes et de 119 pièces de canon. La bataille fut marquée par les courageuses charges des cuirassiers français, dites charges de Reichshoffen (qui eurent lieu en fait à Morsbronn-les-Bains et à Elsasshausen) : la division du général Charles-Frédéric de Bonnemains, composée des 1er, 2e, 3e et 4e cuirassiers, se fit anéantir à Elsasshausen sous le feu de quarante-huit canons et d’une infanterie bien abritée. Un obélisque a été érigé à sa mémoire. Participèrent également à cette bataille :

Du côté allemand, il convient de souligner la prestation des généraux Ludwig von der Tann, Hugo von Kirchbach, Karl Gustav von Sandrardt et Julius von Bose. Les Français eurent 760 officiers et 10 000 hommes tués ou blessés et laissèrent 6 000 prisonniers. Ils perdirent vingt-huit canons.

Bibliographie :

  • La bataille du 6 août 1870, ouvrage de l'Association des amis du musée et du patrimoine de Woerth et environs, Strasbourg, Carré blanc édit., 1999 ;
  • Alphonse Hauprich, L'Artillerie dans la bataille de Frœschwiller, 6 août 1870, Paris, édition de l'auteur, 1988 ;
  • Alfred-Oscar Wachter, La guerre franco-allemande de 1870-1871, Paris, L. Baudoin, 1895, tome Ier ;
  • Alfred Duquet, Frœschwiller, 1er juin-6 août : guerre de 1870-1871, Paris, É. Fasquelle, 1909 ;
  • C. Sarazin, Récits sur la dernière guerre franco-allemande (du 17 juillet 1870 au 10 février 1871). Wissembourg - Frœschwiller (Reichshoffen ou Woerth) - Sedan - Siège de Paris, Berger-Levrault, 1887 ;
  • Adhémar de Chalus, Guerre franco-allemande de 1870-71 : Wissembourg - Frœschwiller - Retraite sur Chalons, Librairie Marion, Morel et Cie, Besançon, L. Baudoin et Cie, Paris, 1882.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site