Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

STOCKACH


STOCKACH. Localité d’Allemagne, dans le Bade-Wurtemberg. Victoire de l’archiduc d’Autriche Charles de Habsbourg sur le comte Jean-Baptiste Jourdan, futur maréchal, le 25 mars 1799. Les Autrichiens disposaient de 70 000 hommes, Jourdan de moins de 40 000. Le général François-Joseph Lefebvre, futur maréchal, se distingua dans cette bataille. Le général Nicolas Jean de Dieu Soult, futur maréchal, futur duc de Dalmatie, commandait l’avant-garde française. Participèrent également à cette bataille, du côté français : le capitaine Auguste-Jean-Gabriel de Caulaincourt, futur général de division, Pierre Belon Lapisse, qui fut fait général de brigade après la bataille, les généraux Laurent Gouvion, dit Gouvion-Saint-Cyr, futur maréchal, Charles-Louis-Dieudonné Grandjean, Frédéric-Henri Walther, Dominique-Joseph-René Vandamme, futur pair de France, Claude-Alexandre Legrand, Henri Jardon, Édouard-Adolphe-Casimir Mortier, futur maréchal, Jean-Joseph-Ange d’Hautpoul, Joseph Souham et Jean-Baptiste Jacopin qui fut blessé. Les Français eurent 5 000 hommes tués, les Autrichiens 4 000, dont le prince de Furstemberg et le prince d’Anhalt-Bernburg. Le futur général de brigade Jean-Baptiste Viallanes couvrit la retraite de Jourdan.

Victoire des généraux Claude-Jacques Lecourbe et Jean-Victor Moreau sur les Autrichiens du baron Paul de Kray et du prince de Lorraine le 3 mai 1800. Participèrent notamment à cette bataille :

  • les généraux Gouvion-Saint-Cyr, Vandamme, Étienne-Marie-Antoine Champion (comte de Nansouty), Gabriel-Jean-Joseph Molitor, futur maréchal, Joseph-Élie-Désiré Montrichard, Grandjean, Antoine Richepance, Jacopin, qui fut blessé ;
  • du côté autrichien, le général Nauendorf et le prince de Vaudemont.

Les Français firent 7 000 prisonniers et prirent une vingtaine de canons.

IconographieCombat de Stockach (duché de Bade). 3 mai 1800, tableau de Philippoteaux.

Bibliographie :

  • Heinrich von Sybel, Histoire de l'Europe pendant la Révolution française, Paris, F. Alcan, 1869-1888, tome VI ;
  • Victoires, conquêtes, désastres, revers et guerres civiles des Français, de 1792 à 1815, ouvrage rédigé par une société de militaires et de gens de lettres, Paris, C.L.F. Panckoucke, 1818, tome X ;
  • Adolphe Thiers, Histoire du Consulat et de l'Empire, Paris, Paulin, 1845, tome Ier.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site