Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

PUEBLA


PUEBLA. Ville du Mexique central, capitale de l’État de Puebla, au pied du Popocatépetl, au sud de Mexico. Victoire des Mexicains, commandés par le général Ignacio Zaragoza, sur le corps expéditionnaire français du général Charles Latrille de Lorencez le 5 mai 1862. L’anniversaire de cette victoire, qui empêcha les Français d’entrer à Mexico, est devenu fête nationale au Mexique (Cinco de Mayo). Se distinguèrent particulièrement dans la bataille :

  • l’aspirant Amédée-Pierre-Léonard Bienaimé, futur vice-amiral ;
  • le capitaine de frégate Émile-Marius Bruat, futur contre-amiral, à la tête d’une batterie armée par des marins ;
  • le prince de Valachie Georges Bibesco ;
  • le chef de bataillon Louis-Charles-Auguste Morand, futur général de brigade ;
  • le sous-lieutenant Adrien Prévault, futur lieutenant-colonel ;
  • l’aspirant Germain-Albert Roustan, futur vice-amiral.

Victoire des Français, commandés par le général Élie-Frédéric Forey, sur les Mexicains du général Gonzáles Ortega le 17 mai 1863, après un siège de deux mois. Le général Achille Bazaine, futur maréchal, mit en déroute les troupes venues secourir Puebla et commandées par le général Comonfort. Sa victoire valut au général Forey son bâton de maréchal. Ayant réussi à s’emparer de la ville de Puebla après un siège meurtrier, les Français purent entrer à Mexico. Le général de brigade Armand-Alexandre de Castagny, futur général de division, participa à la bataille, ainsi que Gaston-Alexandre-Auguste Galliffet, futur ministre de la Guerre, qui fut grièvement blessé.

Bibliographie : Taxile Delord, Histoire du Second Empire, Paris, Londres, New York, G. Baillière, 1876, tome III.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site