Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

PARIS


PARIS. Capitale de la France. Bataille qui se déroula le 30 mars 1814 et qui se termina par la capitulation de Paris. Les 170 000 hommes de l’armée austro-russe et de l’armée de Silésie, commandées par le prince Charles-Philippe de Schwarzenberg, Michel Barclay de Tolly et le feld-maréchal Gebhard Leberecht Blücher, prince Blücher von Wahlstatt, finirent par avoir raison des 24 000 Français commandés par le duc de Raguse Auguste-Louis-Frédéric Viesse de Marmont et le maréchal Édouard-Adolphe-Casimir Mortier, duc de Trévise. Participèrent notamment à cette bataille les généraux Joseph Boyer de Rebeval, Charles-Joseph Christiani, Claude-Étienne Michel, Jacques Lecapitaine, Philibert Curial, Étienne Tardif de Pommeroux de Bordesoulle, futur pair de France, Pierre Clavel, qui fut blessé et fait prisonnier, Pierre Dautancourt, Louis-Ernest-Joseph Sparre, Jean-Baptiste-Alexandre Strolz, Charles-Nicolas Fabvier, qui fut blessé, Gabriel-Marie d’Aboville, Michel-Marie Claparède, ainsi que Guillaume-Stanislas Marey-Monge, futur général de division, alors élève de l’école Polytechnique. Le général du génie Charles-François Deponthon dirigea les travaux de défense. Le baron Ange-Hyacinthe-Maxence de Damas, futur ministre de la Guerre, puis des Affaires étrangères, participa à la bataille dans les rangs des Russes. Les Français eurent 6 000 hommes hors de combat, les Coalisés le double.

Bibliographie :

  • Paris en 1814, journal du peintre anglais Thomas Richard Underwood, Paris, Émile-Paul, 1907 ;
  • Adolphe Thiers, Histoire du Consulat et de l'Empire, Paris, Paulin, 1857, tome XVII.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site