Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

NORMANDIE


NORMANDIE. Ancienne province française (aujourd’hui régions de Basse-Normandie et Haute-Normandie). Bataille livrée, du 6 juin au 21 août 1944, par les forces alliées du général Dwight David Eisenhower qui débarquèrent entre Ouistreham et la région de Carentan et parvinrent à rompre le front allemand de l’ouest. À partir du 6 juin 1944, l’opération “Overlord” consista à débarquer sur les côtes normandes, entre Saint-Martin-de-Varreville (Cotentin) et Ouistreham (sur les plages d’Utah, Omaha, Gold, Juno, Sword), 3 500 000 Américains, Britanniques et Canadiens (50 000 le premier jour, 1 000 000 au bout d’un mois) appuyés au début par 2 000 avions. La flotte alliée comportait 722 navires de guerre et 4 266 navires de transport. Les Alliés établirent en six jours une tête de pont de dix à vingt kilomètres. Tandis que les renforts affluaient et que se déroulait la bataille pour Caen (pris le 9 juillet), les Américains coupaient en deux le Cotentin (chute de Cherbourg le 26 juin) et exploitaient le succès en direction de Saint-Lô. L’offensive du général Omar Nelson Bradley, à la tête de la Ière armée américaine (25 juillet), rompit le front allemand et, par la “trouée d’Avranches” (ville prise le 31 juillet), déferla le raid de George Smith Patton vers la Bretagne puis vers l’est (libération de Paris par la division du général de Hauteclocque, dit Leclerc, intégrée dans le 5e CA américain, les 24 et 25 août). Cependant, les Anglo-Canadiens, après la prise de Falaise (16 août), et l’encerclement, avec le concours de Patton, d’une partie de la VIIe armée allemande (19 août), progressaient parallèlement à la côte, atteignaient Abbeville le 2 septembre et Lille le 3. Les 11 et 12 septembre, les forces d’Overlord faisaient leur jonction avec les forces franco-américaines d’Anvil (nom de code de l’opération de débarquement en Provence). Le général américain Matthew Bunker Ridgway prit part au débarquement de Normandie à la tête de la 82e division aéroportée. La célèbre 101e division aéroportée (qui devait ultérieurement se couvrir de gloire à Bastogne) était commandée par le général Maxwell Davenport Taylor. Le maréchal britannique Bernard Law, 1er vicomte Montgomery of Alamein, collaborateur d’Eisenhower dans la préparation du débarquement, avait la direction suprême des forces terrestres. L’amiral britannique Bertram Ramsay était chargé de la préparation navale du débarquement. Le général Arthur William Tedder, futur maréchal et futur chef d’état-major de l’armée de l’air britannique, assistait également Eisenhower. Le maréchal allemand Erwin Rommel, commandant du groupe d’armées B, fut grièvement blessé au cours de la bataille de Normandie par un avion britannique qui avait mitraillé sa voiture. Dans la commune de l’Aigle, située dans le département de l’Orne, se trouve un musée de la bataille de Normandie. Un musée du débarquement existe également à Ouistreham. Enfin, Caen abrite le “Mémorial de Caen”.

Bibliographie :

  • Maréchal Montgomery, De la Normandie à la Baltique, 1948 ;
  • Jean-Pierre Azéma, Robert O. Paxton et Philippe Burrin, 6 juin 44, Paris, Perrin / Le Mémorial de Caen, 2003 ;
  • Gwenn-Aël Bolloré, J'ai débarqué le 6 juin 44, éd. Le Cherche-Midi ;
  • Eddy Florentin, Guide des plages du débarquement et de la bataille de Normandie, Éd. Perrin / Le Mémorial de Caen ;
  • John Man, Atlas du débarquement et de la bataille de Normandie, 6 juin-24 août 1944, Autrement, 2004 ;
  • Anthony Kemp, René Chaboud, Franck Levoy, François Joseph, Bataille de Normandie, Nouveaux Loisirs, 2004 ;
  • Paul Carell, Ils arrivent ! La bataille de Normandie vue du côté allemand, Robert Laffont, 2004 ;
  • Philippe Corvé, Sur les traces de la bataille de Normandie, Heimdal, 2005 ;
  • Jean Quellien, Jour J et bataille de Normandie, Éditions du Mémorial de Caen, 2004 ;
  • Jean-Bernard Moreau, Le débarquement et la bataille de Normandie, Éditions du Mémorial de Caen, 2003 ;
  • Jérôme Camilly, 6 juin 44, le Débarquement, Le Cherche-Midi Éditeur, 2003 ;
  • Olivier Wieviorka, Histoire du débarquement en Normandie, Éditions du Seuil, 2007.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site