Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

IVRY-LA-BATAILLE


IVRY-LA-BATAILLE. Commune du département français de l’Eure, près d’Évreux. Victoire du roi de France Henri IV sur les ligueurs du duc de Mayenne Charles de Lorraine et du duc d’Aumale le 14 mars 1590, durant la 8e, et dernière, guerre de Religion. La bataille se déroula en partie sur le territoire de la commune d’Épieds. Le duc d’Angoulême Charles de Valois, fils naturel de Charles IX et de Marie Touchet, à l’époque comte d’Auvergne, partisan d’Henri IV, se distingua dans cette bataille à laquelle participa également le célèbre capitaine, ami et compagnon d’armes d’Henri IV, Louis de Balbes de Berton de Crillon. Le baron Antoine de Roquelaure, futur maréchal de France, combattit aux côtés d’Henri IV, ainsi que :

  • le maréchal de France Armand de Gontaut, baron de Biron, et son fils, Charles de Gontaut, futur duc de Biron et futur maréchal de France ;
  • le colonel Théodoric Schomberg, commandant des reîtres, qui fut tué ;
  • le maréchal Jean VI d’Aumont, dit le Franc Gaulois ;
  • Dominique de Vic, vicomte d’Ermenonville ;
  • le poète Guillaume de Saluste, seigneur du Bartas, qui fut blessé mortellement.

Maximilien de Béthune, baron de Rosny, duc de Sully, fut blessé. C’est au cours de cette bataille qu’Henri IV aurait prononcé sa fameuse harangue : “Si vos cornettes vous manquent, ralliez-vous à mon panache blanc, vous le trouverez toujours au chemin de l’honneur et de la victoire !”. Mayenne alignait 24 000 hommes dont un grand nombre de Flamands, d’Espagnols, de Suisses et d’Allemands. Henri IV disposait de 11 000 hommes. Le jeune comte Philippe d’Egmont, qui commandait la cavalerie flamande de la Ligue, fut tué d’un coup de pistolet. Urbain de Laval, marquis de Sablé, futur maréchal de France, qui avait embrassé le parti de la Ligue, fut blessé et fait prisonnier. L’armée de Mayenne laissa 6 000 morts sur le champ de bataille.

IconographieHenri IV à Ivry. 14 mars 1590, tableau de Chrétien (musée du château de Nérac).

Bibliographie : 

  • Colonel Édouard Hardy de Périni, Batailles françaises, Paris, Flammarion, 1894-1906, 2e série ;
  • Charles Malo, Champs de bataille de l'armée française, Paris, Hachette, 1901.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site