Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

GRENADE


GRENADE (La) (en anglais Grenada). Île et État des Petites Antilles. Dans cette bataille navale, le marin français Pierre-André de Suffren de Saint-Tropez, dit le bailli de Suffren, commandant le Fantasque, se distingua le 6 juillet 1779, lors de la guerre d’Indépendance américaine. S’y distingua également le comte François-Hector d’Albert de Rions qui, au commandement du Sagittaire, captura le vaisseau anglais Experiment. L’avant-garde de la flotte anglaise était commandée par le vice-amiral Barrington qui se trouvait sur le Prince de Galles, vaisseau de soixante-quatorze canons ; l’arrière-garde était commandée par le contre-amiral Hyde-Parker qui se trouvait sur le Conquérant, vaisseau de soixante-quatorze canons ; l’amiral Byron, sur la Princesse Royale, vaisseau de quatre-vingt-dix canons, était à la tête du corps de bataille. La flotte française était formée de la manière suivante :

  • à l’avant-garde, Pierre-Claude Hocdenau, comte de Breugnon, sur le Tonnant, de quatre-vingts canons ;
  • à l’arrière-garde, De Broves, sur le César, de soixante-quatorze canons ;
  • au corps de bataille, le comte Charles-Henri d’Estaing, sur le Languedoc, de quatre-vingts canons.

Participèrent notamment à la bataille :

  • l’enseigne de vaisseau Joseph-Jacques-Cyprien-Hippolyte d’Audibert de Ramatuelle, futur contre-amiral ;
  • le futur vice-amiral et futur comte de l’Empire Louis-Antoine de Bougainville ;
  • le comte François-Joseph de Grasse-Tilly ;
  • le lieutenant de vaisseau Jean-Michel Huon de Kermadec ;
  • le lieutenant de vaisseau Jean-Gaspard Vence, futur contre-amiral ;
  • Louis-Antoine-Cyprien Infernet, futur contre-amiral, qui se trouvait sur le Vaillant ;
  • le chef d’escadre Toussaint-Guillaume Picquet de La Motte, dit comte de La Motte-Picquet, futur lieutenant général, qui commandait l’Annibal ;
  • le lieutenant de vaisseau Jean-François de Galaup, comte de La Pérouse, futur chef d’escadre, qui commandait l’Amazone ;
  • le futur contre-amiral Esprit-Tranquille Maistral ;
  • le futur vice-amiral et futur comte de l’Empire Pierre Martin ;
  • le lieutenant de vaisseau Jean-Jacques de Marguerie qui fut tué à bord de l’Annibal ;
  • l’enseigne de vaisseau Édouard-Thomas de Burgues, comte de Missiessy, futur vice-amiral, qui se trouvait sur le Vaillant ;
  • le vicomte Pierre-Marie-François de Pagès, lieutenant de vaisseau, futur capitaine de vaisseau, qui se trouvait sur le Magnifique ;
  • le vicomte Henri de Pontevès-Gien, capitaine de vaisseau, commandant la Résolue ;
  • le lieutenant de vaisseau Charles-Joseph Mascarennes, chevalier de Rivière, futur contre-amiral, qui se trouvait sur l’Annibal ;
  • le capitaine de vaisseau Louis-Philippe Rigaud, marquis de Vaudreuil, futur lieutenant général, qui commandait le Fendant ;
  • Maxime-Julien Émeriau de Beauverger, futur comte de l’Empire, futur vice-amiral, qui se trouvait sur le Diadème.

Bibliographie : John Richard Alden, La Guerre d'indépendance, Paris, Seghers, 1968.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site