Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

DUROC


DUROC (Géraud-Christophe-Michel du Roc, dit). Général français (Pont-à-Mousson, Meurthe-et-Moselle 1772 – près de Görlitz, Saxe 1813). Issu de l'école d'artillerie de Châlons-sur-Marne (aujourd'hui Châlons-en-Champagne), il fut aide de camp de Bonaparte à l'armée d'Italie. Il participa à la campagne d’Égypte et aux batailles des Pyramides (23 juillet 1798 : victoire de Bonaparte sur les Mameluks de Murad Bey) et d’Aboukir (25 juillet 1799 : victoire de Lannes et de Murat sur Mustapha Pacha). Rentré en France, il aida Bonaparte dans son coup d'État du 18 Brumaire. Il commandait une division de grenadiers à Austerlitz (2 décembre 1805). Il fut nommé en 1805 grand maréchal du Palais. Il s’illustra particulièrement au combat d’Aspern, près de Vienne, le 22 mai 1809, pendant la bataille sanglante et indécise d’Essling, puis à la bataille de Wagram (5 et 6 juillet 1809, au nord-est de Vienne : victoire de Napoléon Ier sur les Autrichiens). Il fut mortellement blessé, atteint d’un boulet de canon, à Bautzen, en Saxe, le 21 mai 1813 : victoire de Napoléon sur les Prussiens et les Russes. Il mourut deux jours plus tard près de Görlitz.

Bibliographie : J. de La Tour, Duroc (1913).

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site