Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

DUNKERQUE


DUNKERQUE. Ville et port du département français du Nord, sur la mer du Nord. Victoire du vice-amiral hollandais Cornelis van Tromp, sous les ordres de l’amiral Michel-Adrien Ruyter, sur les Anglais en juin 1666.

Bataille livrée par les Allemands, du 26 mai au 4 juin 1940, aux troupes françaises et britanniques qui, refluant de Belgique et cernées, s’étaient regroupées dans le camp retranché et la banlieue du port et attendaient, sous les bombardements, l’heure de leur embarquement pour l’Angleterre. Les Français perdirent ainsi quinze divisions. Le maréchal Alan Francis Brooke, 1er vicomte Alanbrooke, à la tête du 2e corps d’armée britannique, se distingua à Dunkerque. L’évacuation des troupes anglaises fut dirigée par Harold George Alexander, futur ministre de la Défense, et sir Bertram Ramsay. 224 000 Britanniques et 111 000 Français purent gagner l’Angleterre.

Bibliographie

  • Jean-Théodore Moulin, La bataille de Dunkerque, Le Capucin, 2002 ;
  • Walter Lord, Le Miracle de Dunkerque : 4 juin 1940, Paris, R. Laffont, 1983 ;
  • Robert Merle, Week-end à Zuydcoot, roman (Prix Goncourt) ;
  • Hervé-Pierre-Gabriel Cras (dit Jacques Mordal), La Bataille de Dunkerque, 1948.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site