Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

AIX


AIX. Île de l’Atlantique, faisant partie du département français de Charente-Maritime, non loin de l’embouchure de la Charente. Victoire navale des Français sur les Anglais en 1806.

Bataille navale indécise du 11 au 14 avril 1809 au cours de laquelle les Anglais de lord Cochrane attaquèrent l’escadre du vice-amiral Allemand au mouillage de l’île d’Aix et connue sous le nom d’affaire “des brûlots(*)” de Rochefort. Le capitaine de vaisseau Maingon, commandant l’Aquilon, périt dans la bataille. Le comte de Gourdon, contre-amiral, qui commandait une division, réussit à sauver le Foudroyant et le Cassard. Le capitaine de vaisseau Lucas se distingua dans la bataille au commandement du Régulus, ainsi que le lieutenant de vaisseau Mengin Duval d’Ailly qui se trouvait sur le Jemmapes. Le baron Gambier, amiral anglais, fut accusé de n’avoir pas voulu soutenir lord Cochrane lors de cette opération.

(*) Brûlot : petit bâtiment rempli de matières inflammables ou d'explosifs et destiné à brûler les vaisseaux ennemis.

Bibliographie : Adolphe Thiers, Histoire du Consulat et de l'Empire, Paris, Paulin, 1851, tome XI.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site