Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

GALBOIS


GALBOIS (Nicolas-Marie-Mathurin de). Général français (Rennes, Ille-et-Vilaine 1778 – Alger 1848). Jeune officier, il fut fait prisonnier en Espagne, près de Badajoz. Libéré, il fut nommé capitaine en 1809, participa à la campagne de Russie en 1812. Promu colonel en 1813, il assista aux batailles de :

  • Lützen (2 mai 1813, en Saxe, au sud-ouest de Leipzig) : victoire de Napoléon Ier sur les Russes et sur les Prussiens ;
  • Dresde (26 et 27 août 1813, en Saxe, sur l’Elbe) : victoire de Napoléon sur les Russes, les Prussiens et les Autrichiens commandés par Schwarzenberg.

Il se distingua particulièrement, lors de la campagne de France, au combat d’Arcis-sur-Aube (20 et 21 mars 1814) : bataille indécise entre Napoléon et le général autrichien Schwarzenberg, à la tête d’une armée austro-russe. Il s’illustra également, pendant les Cent-Jours, à la bataille des Quatre-Bras (lieu-dit de Belgique, sur la commune de Baisy-Thy, dans le Brabant, le 16 juin 1815) : bataille ayant opposé le maréchal Ney aux Britanniques et aux Hollandais, deux jours avant la grande bataille de Waterloo. Mis en disponibilité à la Restauration, il fut rappelé en activité après la révolution de Juillet. Maréchal de camp en 1831, il fut envoyé en Algérie en 1837. Nommé général, puis lieutenant général, il revint en France en 1841, puis retourna en Algérie en 1845. Il mourut du choléra à Alger en 1848.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site