Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

VIMEIRO


VIMEIRO. Ville du Portugal, en Estrémadure, au nord de Lisbonne. Victoire des Anglo-Portugais, commandés par le général britannique Arthur Wellesley, futur 1er duc de Wellington, sur le général français Andoche Junot, commandant de l’armée de Portugal, le 21 août 1808. Les Français alignaient moins de 10 000 hommes, les Anglais 26 000. Participèrent notamment à cette bataille, du côté français, les généraux Antoine-François de Brenier de Montmorand, Jean-Guillaume-Barthélemy Thomières, qui fut blessé, Louis-Henri Loison, Jean-Baptiste Solignac, qui fut grièvement blessé, Pierre Margaron, François-Étienne Kellermann, le fils du vainqueur de Valmy, Paul-Charles-François-Adrien-Henri-Dieudonné Thiébault, le colonel Jean-Pierre Maransin, futur général de division, et le futur général Auguste-Gabriel d’Aboville. Les Français perdirent 1 900 hommes et dix pièces de canon. Le général Brenier, blessé, fut fait prisonnier. Les Anglais eurent 500 hommes tués, 1 200 blessés et cinquante faits prisonniers.

Bibliographie :

  • René Chartrand, Vimeiro 1808 : Wellesley's First Victory in the Peninsular, Osprey Publishing, 2001 ;
  • Adolphe Thiers, Histoire du Consulat et de l'Empire, Paris, Paulin, 1849, tome IX ;
  • Général Charles Thoumas, Les transformations de l'armée française : essais d'histoire et de critique sur l'état militaire de la France, Paris, Berger-Levrault, 1887, tome II.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site