Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

PIAVE


PIAVE. Fleuve d’Italie né dans les Alpes carniques, à la frontière autrichienne, et se jetant dans l’Adriatique. Victoire des Français, commandés par Eugène de Beauharnais, vice-roi d’Italie, sur les Autrichiens, commandés par l’archiduc Jean, le 8 mai 1809. Participèrent notamment à cette bataille le colonel Jean-Baptiste-Théodore Curto, futur général de brigade, le colonel Pierre-Joseph Billard, futur lieutenant général, l’adjudant général Léonard Duphot, futur général de brigade, les généraux Joseph-Marie Dessaix, Louis-Michel-Antoine Sahuc, Louis-Jean-Nicolas Abbé, Emmanuel de Grouchy, futur maréchal, Maximilien Lamarque et Pierre-François-Joseph Durutte. Les Autrichiens perdirent 10 000 hommes tués, blessés ou faits prisonniers, et quinze pièces de canon. Parmi leurs morts se trouvaient trois généraux, dont le feld-maréchal lieutenant Wolfskell ; les généraux Rissner et Hager figuraient parmi les prisonniers. Les Français perdirent 2 500 hommes tués ou blessés.

Victoire des Italiens, commandés par le généralissime Armando Diaz, futur maréchal, sur les Autrichiens en octobre 1918. Dans cette bataille, le futur maréchal italien Emilio De Bono commandait un corps d’armée. Voir Vittorio Veneto.

Bibliographie : David Raab, Battle of the Piave : Death of the Austro-Hungarian Army, 1918, Dorrance Pub Co., 2004.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site