Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

PHILIPPES


PHILIPPES (en grec Philippoi). Ancienne ville de Macédoine, sur les confins de la Thrace, non loin de la mer Égée. Victoire des triumvirs Antoine (ou Marc Antoine, en latin Marcus Antonius), Octave (futur empereur Auguste) et Lépide sur l’armée républicaine de Marcus Junius Brutus et du général Caius Cassius Longinus le 23 octobre 42 av. J.-C. Quelques historiens ont affirmé que, la veille de la bataille, Brutus avait été visité par un fantôme qui lui avait annoncé sa fin prochaine. Brutus, désespérant du salut de la République, proféra cette exclamation : “Virtus, nomen !” (O vertu ! Tu n’es qu’un mot !) ; puis, il se jeta sur son épée. Caius Cassius Longinus, meurtrier de César, se fit tuer par son affranchi Pindarus sur le champ de bataille. Brutus l’avait surnommé “le dernier des Romains”. Caius Antistius Labeo, qui avait servi sous César dans les Gaules, se suicida également. Le poète latin Horace combattit aux côtés de Brutus, ainsi que Marcus Cicero, fils du célèbre orateur. Marcus Valerius Messala Corvinus, futur consul et futur proconsul d’Aquitaine, combattit dans les rangs du parti républicain.

Bibliographie :

  • Eugène Talbot, Histoire romaine, Paris, A. Lemerre, 1875 ;
  • Victor Duruy, Histoire des Romains depuis les temps les plus reculés jusqu'à l'invasion des Barbares, Paris, Hachette, 1879-1885, tome III.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site