Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

MACTA


MACTA (La). Région marécageuse d’Algérie, à l’embouchure du Sig et de l’Habra, près de Mostaganem. La Macta est le nom du cours d’eau formé par la réunion de ces deux rivières. Dans les défilés de la Macta, victoire des 15 000 cavaliers d’Abd el-Kader sur les troupes du général français Camille Trézel (2 500 hommes) le 28 juin 1835. Les Français perdirent près de 600 hommes et un important matériel. 3 000 Arabes restèrent sur le champ de bataille.

Bibliographie :

  • France militaire. Histoire des armées françaises de terre et de mer de 1792 à 1837, ouvrage rédigé par une société de militaires et de gens de lettres, revu et publié par A. Hugo, Paris, Delloye, 1838, tome V ;
  • Général Charles Thoumas, Les transformations de l'armée française : essais d'histoire et de critique sur l'état militaire de la France, Paris, Berger-Levrault, 1887, tome II.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site