Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

HÖCHSTÄEDT


HÖCHSTÄEDT (ou Höchstädt). Localité d’Allemagne (Bavière), sur le Danube, au nord-ouest d’Augsbourg. Victoire des Français et des Bavarois, commandés par Claude-Louis-Hector de Villars, maréchal de France, futur duc, et l’électeur de Bavière Maximilien II Emmanuel sur les Autrichiens, commandés par Styrum, le 20 septembre 1703, durant la guerre de Succession d’Espagne. Les Autrichiens perdirent 10 000 hommes, tués, pris ou hors de combat, quatre drapeaux et trente-trois canons. Les Franco-Bavarois perdirent un millier d’hommes. Le margrave de Bade Louis-Guillaume Ier participa à la bataille dans les rangs autrichiens.

Toujours durant la guerre de Succession d’Espagne, victoire des Alliés (Anglais et Autrichiens), commandés par le général anglais John Churchill, 1er duc de Marlborough, sur les Français et les Bavarois, commandés par le maréchal de France Camille d’Hostun, comte de Tallard, et l’électeur de Bavière, assisté du maréchal Ferdinand de Marsin, le 13 août 1704. Le feld-maréchal autrichien Eugène de Savoie-Carignan, dit le prince Eugène, contribua à cette victoire. Les Anglais donnent à ce combat d’Höchstäedt le nom de bataille de Blenheim, village où se situa une grande partie de l’action. Pour remercier Malborough de sa victoire, le Parlement anglais lui offrit Blenheim Park, château situé près de Woodstock (comté d’Oxford), édifié par l’architecte John Vanbrugh. Le prince d’Anhalt-Dessau Léopold Ier, dit le Vieux Dessau, se distingua dans la bataille aux côtés du prince Eugène. Les Français et les Bavarois formaient ensemble une armée d’environ 60 000 hommes. Leurs ennemis alignaient 52 000 hommes. 10 000 Français et Bavarois restèrent sur le champ de bataille. Les Alliés firent 13 000 prisonniers, parmi lesquels le comte de Tallard, le marquis de Montperoux, général de cavalerie, les majors généraux De Seppeville, De Silly, De La Vallière. Ils prirent 100 pièces de canon, vingt-quatre mortiers, 129 enseignes et 171 étendards. Les Alliés perdirent 12 500 hommes, dont 4 500 tués. Lors de la retraite française, le marquis Clérembault, lieutenant général, périt en traversant le Danube à cheval.

Bibliographie :

  • David Hume, Tobias Smollett, John Aikin et John Adolphus, Histoire d'Angleterre, Paris, Furne, 1839, tome VII ;
  • Léon Galibert et Clément Pellé, Angleterre, Écosse et Irlande, Paris, F. Didot frères, 1844, tome III ;
  • Pedro Voltes, La guerra de Sucesión, Planeta, 1990 ;
  • "The Campaign", poème de 1705 de l'homme politique et écrivain anglais Joseph Addison sur la bataille de Blenheim.

Victoire du général Jean-Victor Moreau, commandant l’armée française du Rhin, et du général Claude-Jacques Lecourbe sur les Autrichiens de Paul de Kray, le 19 juin 1800. Participa notamment à cette bataille le général d’artillerie Joseph-Élie-Désiré Montrichard. Les Français firent 5 000 prisonniers et prirent vingt pièces de canon.

IconographieBataille d'Hochstett. 19 juin 1800, tableau d'Hippolyte Lecomte.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site