Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

GARIGLIANO


GARIGLIANO. Fleuve d’Italie centrale, au sud de Gaète, séparant le Latium de la Campanie. Victoire des troupes du pape Jean X, commandées par le consul et sénateur romain Théophylacte, sur les Sarrasins en 916.

Victoire des Espagnols de Ferdinand d’Aragon le Catholique, commandés par Gonzalve de Cordoue (Gonzalo Fernández de Córdoba, el Gran Capitan), sur les Français du roi Louis XII, commandés par le comte de Saluces, le 28 décembre 1503. Lors de cette bataille, le gentilhomme français Pierre du Terrail, seigneur de Bayard, s’illustra en défendant le pont du Garigliano contre 200 Espagnols.

Victoire des Piémontais du roi Victor-Emmanuel II, commandés par le général Enrico Cialdini, duc de Gaète, sur les Napolitains du roi François II le 3 novembre 1860.

Victoire du général Alphonse Juin (futur maréchal de France), commandant en chef du corps expéditionnaire français en Italie, du 11 au 13 juin 1944, où s’illustrèrent les Tabors et la 4e division marocaine. Cette victoire ouvrit aux Alliés la route de Rome et de Sienne. Le lieutenant de vaisseau Jean-Alphonse-Georges Brasseur-Kermadec, du 1er régiment de fusiliers marins, futur vice-amiral d’escadre, se distingua dans la bataille.

Bibliographie : René Chambe, La Bataille de Garigliano. De Cassino à Rome, Paris, Éditions J'ai Lu, 1965.

Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site