Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

DENAIN


DENAIN. Ville du département français du Nord, près de Valenciennes, sur l’Escaut. Victoire du maréchal de France Claude-Louis-Hector de Villars, futur maréchal général, à la tête de la seule armée qui restât à la France (80 000 hommes), sur le feld-maréchal autrichien Eugène de Savoie-Carignan, dit le Prince Eugène, et le comte J. Keppel d’Albemarle le 24 juillet 1712. Cette victoire fut décisive puisqu’elle amena la fin de la guerre de la Succession d’Espagne. Elle sauva le royaume de France et permit à Louis XIV d’obtenir de meilleures conditions de paix en 1713. Le maréchal de France Pierre de Montesquiou, comte d’Artagnan, se distingua dans la bataille, ainsi que François-Marie de Broglie, futur duc et futur maréchal de France, le duc Christian-Louis de Montmorency-Luxembourg, futur maréchal de France, et Joseph-Jean-Baptiste de Chambors. Le comte d’Albemarle fut fait prisonnier. Les Français prirent douze pièces de canon et plus de soixante drapeaux. Ils perdirent 500 hommes, leurs ennemis 8 000.

IconographieBataille de Denain. 24 juillet 1712, tableau de Jean Alaux, dit le Romain (musée national du château de Versailles).

Bibliographie

  • Gérard Lesage, Denain (1712) : Louis XIV sauve sa mise, Le Mans, Éd. Cénomane ; Paris, Économica, 1992 ;
  • Colonel Édouard Hardy de Périni, Batailles françaises, Paris, Flammarion, 1894-1906, 6e série.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site